Olfactothérapie émotionnelle réflexe

L’Olfactothérapie émotionnelle réflexe

L’olfactothérapie fait appel à des odeurs d’huiles essentielles de plantes, dûment répertoriées, comme outils thérapeutiques pour dénouer les souffrances psychiques du passé.

Voyons l’anatomie-physiologie de l’olfaction.
Par quel mécanisme subtil sentons-nous les odeurs ?
Nous mettons en route toute une chaîne de transmission, à savoir :
– nez, avec l’épithélium olfactif situé dans les cavités nasales,
– bulbe olfactif,
– nerf terminal,
– nerf voméro-nasal,
– cortex olfactif (Rhinencéphale) dans la région orbito-frontale droite.
Les odeurs

Le système olfactif est en contact étroit avec le cerveau limbique, siège de l’émotionnel.
– Fibres nerveuses olfactives
– Septum
– Hippocampe (mémoire des faits)
– Amygdale (contenu émotionnel des faits et siège du sentiment de peur)
– Epithalamus : relie les centres olfactifs et le tronc cérébral (instinct de survie).
L’ensemble a une influence sur l’hypothalamus (chef du système nerveux autonome et du système endocrinien).

Avantage de l’olfactothérapie

Les informations induites par les odeurs ne passent pas par le tri sélectif du Thalamus, et donc le mental ne peut pas intervenir pour modifier ou bloquer des informations dérangeantes sur des souffrances émotionnelles du passé.
Le message olfactif va directement, en 1 à 3 secondes, au système limbique (mémoire, émotions, comportements).

Système limbique

Système limbique

La réaction aux odeurs est d’ordre affectif et évocatrice de souvenirs, souvent sous forme d’images de situations vécues antérieurement.
Exemple : se voir à l’âge de 6 ans, dans les habits d’époque avec son papa ou sa maman en train de jouer dans le jardin.
L’olfactothérapie est un outil thérapeutique exceptionnel pour dénouer les souffrances psychiques du passé, inabordables avec le langage.
C’est une des rares méthodes à déjouer les pièges du mental, consistant souvent à de fausses interprétations de certains événements de la vie.
En résumé
L’olfactothérapie utilise le rhinencéphale (mémoire archaïque, émotions, pulsions) directement connecté aux neurones du nerf olfactif, pour permettre l’émergence rapide des traumatismes anciens, sans passer par le diencéphale (mental).
Souvenez-vous : nous avons tous associé une odeur à une image du passé (enfance, adolescence).
Exemples :

• Odeur agréable :
– gâteau de la mamie,
– lieu de vacances,
– souvenir familial joyeux.
Odeur agréable
• Odeur désagréable :
– déception amoureuse,
– maison associée à des mauvais souvenirs,
– une peur…
Odeur désagréable

Notre cerveau garde en mémoire toutes les odeurs, associées à chaque événement, gai ou triste, de notre vie, depuis la conception.
Certaines mémoires de souffrances enfouies dans notre inconscient perturbent le déroulement harmonieux de toute notre vie.

Les commentaires sont clos.