Réflexologie émotionnelle

Réflexologie émotionnelle

Vous connaissez sans doute la réflexologie plantaire : zones réflexes sur les mains et les pieds, où sont représentés tous les organes du corps, et qui servent à faire un bilan de santé et à traiter, si nécessaire, par des pressions digitales sur des zones perturbées.

Zones réflexes sur les pieds

Zones réflexes sur les pieds

 

La réflexologie plantaire
Il existe 7200 terminaisons nerveuses
sur le pied. La réflexologie plantaire
consiste à réaliser une carte anatomique
du corps humain sous le pied.
Chaque zone pouvant être stimulée
par pression ou massage.

Zones réflexes sur les mains

Zones réflexes sur les mains

La nouvelle réflexologie émotionnelle est différente et concerne l’ensemble du corps.

En 2006, ma pratique professionnelle m’a amené à découvrir que certaines zones du corps en souffrance physique ou énergétique (ou les deux) recelaient des mémoires émotionnelles, qui ne demandaient qu’à s’extérioriser, en effectuant un toucher précis de la peau, et en amenant la personne à prendre conscience de cette partie de son corps par le ressenti et la visualisation interne, ce fut la naissance de la réflexologie émotionnelle corporelle.
Comment peut-on contacter des émotions par un toucher réflexe ?
Il faut remonter à l’embryon humain (à 2 semaines de vie), avec l’image d’une planche de 2 mm de longueur.
Les cellules de la crête neurale donneront naissance à la peau, une partie du cerveau et du système nerveux.
Or ce sont ces structures de base qui permettent d’expérimenter les sensations (peau + récepteurs nerveux du toucher) et ressenti des émotions.
« Internet » existe depuis la venue de l’homme sur terre, car le corps est une véritable toile où tout communique (peau, cerveau, organes).
Expériences de réceptivité de la peau :
Sur les aveugles de naissance :
Une caméra de télévision dont les images sont transmises à des pistons placés sur la peau du dos des cobayes : si la caméra filme un objet, les personnes arrivent à l’identifier.
Sur des sourds de naissance :
Les sons sont transmis à des pistons, par des vibrations, placés sur la peau du dos : les personnes arrivent à identifier ces sons (intermédiaire : peau, système nerveux, cerveau).

Le corps est le creuset de notre expérience émotionnelle (liens affectifs, séparations, manques, besoins…). Au fil de la vie, chacun de nous cumule des arriérés d’expériences, où corps et émotions sont intimement liés.
La psycho-neuro-immunologie suppose que les changements physiques précéder l’expérience émotionnelle.
Les composantes des émotions sont les comportements basiques de la vie :
Attirance / aversion
Union      / séparation
Désir       / révulsion
Chez l’enfant, le mode essentiel c communication est le toucher.

Parlons un peu du chef « cerveau composé de trois parties ayant chacune des fonctions précises dans le traitement des informations reçues (intérieures extérieures).

3 cerveaux

La théorie des 3 cerveaux ou du cerveau triunique développée par Paul Mac Lean

1. Le Reptilien : cerveau archaïque la survie, qui reçoit des informations physiques du corps : il agit de façon réflexe.
2. Le Limbique : traduit l’information physique en émotions, ce qui déclenche des signaux d’alarme activant le mou ment du corps et de la pensée.
3. Le Néocortex : transforme l’information émotionnelle en sentiments, à pi desquels (compte tenu des expériences (mémorisées du passé et de ses motivations (pour le futur), il élabore des idées et réponses à travers des mots, des gestes, de nouveaux sentiments.
Chaque émotion induit des contractions musculaires précises, sur le visage et sur le corps : cela explique que les conflits émotionnels se manifestent dans le corps.
La mémoire du corps est non verbale.
Il faut distinguer :
– le « souvenir » (le passé), et
– la sensation» (le présent).
On ne peut pas effacer le passé, mais on peut guérir les effets du passé qui se manifestent dans le présent.

Le toucher réflexe du corps permet d’éviter :
1. le syndrome de fausse mémoire qui consiste à se rappeler de façon incorrecte les événements du passé.
2. Le traitement des émotions par la parole qui suppose que le praticien parle le même langage que le consultant, alors que le toucher est universel.
3. Le traitement des émotions par l’imagerie mentale, car il est difficile de traduire un sentiment abstrait de « colère », par exemple, en une image mentale concrète.
Certes on peut voir les événements qui ont causé cette colère, mais on ne la vit pas dans son contexte d’origine.
Ex : colère vécue par un enfant n’a rien à voir avec la même colère revécue par l’adulte, alors que par le toucher réflexe du corps, on interroge « quelles sensations dans le corps avec cette colère d’origine ? » (= représentation concrète de cette colère sur nous).
En séance, il suffit souvent qu’une douleur physique apparaisse et se calme ensuite, pour traiter la « colère » sous-jacente, sans dire un mot.
Pour résumer :
Mal gérées, les émotions sont la source de multiples douleurs corporelles et peuvent engendrer des maladies.
Il n’est pas nécessaire d’en rechercher la cause dans le passé, il suffit souvent de faire parler le corps et de se guérir dans le présent.
Par chance, il existe dans le corps une dynamique naturelle de guérison des émotions et des situations traumatisantes du passé :
Merci Dame Nature !
Par la réflexologie émotionnelle, bien ciblée, on aborde directement les mémoires de souffrance et on stimule ce processus naturel de guérison.

Les commentaires sont clos.